L’importance des stages préprofessionnels

Cela commence par une candidature

L’importance des stages préprofessionnels

21 avril 2021 agvs-upsa.ch – Malgré la crise due à la pandémie, bon nombre de garagistes ont permis la tenue de stages préprofessionnels durant l’automne 2020. Une approche fructueuse, comme le révèle un sondage d’AUTOINSIDE: les places d’apprentissage de cet été pourront être affectées à des candidats au profil adéquat.
 
UPSA module didactique «Sélectionner les personnes en formation»
Les formateurs professionnels doivent être toujours à jour. Avec son module didactique, l’UPSA propose de l’aide dans ce contexte professionnel complexe. 

Journal de stage d’orientation
L’UPSA propose un journal de stage d’orientation pour les formations initiales techniques dans les trois langues nationales. Téléchargeable gratuitement, il contient un programme en forme de check-list et quatre exercices devant familiariser le stagiaire avec l’automobile au quotidien et l’inciter à appliquer ce qu’il a appris.

schnuppern_artikelbild_0.jpg
Photo: iStock

mig. À la fin du mois de mars 2021, quelque 36 500 contrats d’apprentissage avaient été signés dans toute la Suisse. D’après les données fournies par les cantons, ces chiffres restent dans la moyenne des années précédentes. Le stage représente un enjeu de taille, car il façonne le départ du processus d’orientation professionnelle. Les garages ont dévoilé leurs activités sur site, dans le cadre des possibilités légales. La plupart ont reconnu l’importance des stages préprofessionnels, et assument l’effort que cela implique malgré la pandémie. «Nous respectons toutes les mesures de protection. Par exemple, à l’heure actuelle, aucun groupe ne peut venir, uniquement des personnes une par une», explique Gesa Gaiser, responsable de la formation professionnelle chez Amag Group SA. 

L’Amag enregistre dans toute la Suisse une demande en stages toujours «très forte». Tandis que le Garage Georges Bovet SA de Grolley (FR) confirme cette tendance, Tognetti Auto SA à Gordola (TI) ainsi qu’Emil Frey à Berne constatent un recul. «Les élèves ont vraisemblablement considéré qu’il était inutile de postuler en raison du confinement», suppose Andreas Schär, directeur d’Emil Frey. Alors que fin décembre, seulement deux des cinq places d’apprentissage pour cet été étaient pourvues, il a commencé à se faire du souci. «Ensuite, il y a eu brusquement une vague de candidatures.» Le dernier contrat d’apprentissage a été signé fin mars; en août, le site de Berne accueillera ainsi un nouveau mécatronicien, un mécanicien en maintenance, un gestionnaire du commerce de détail, un tôlier en carrosserie et un peintre automobile, qui feront leur entrée dans le monde du travail.  

Les rencontres virtuelles ne sont pas une alternative
Pour tous les garagistes interrogés, pas question de renoncer aux stages préprofessionnels sur site. «Le stage est centré sur l’élève. Il est d’autant plus important de connaître ses aspirations et ses talents», déclare Andreas Schär. Georges Bovet, qui a pu lui aussi pourvoir toutes ses places d’apprentissage, apporte dans la discussion le point de vue des jeunes gens: «Ils voient leur futur poste de travail et l’environnement dans lequel ils vont évoluer.» Les élèves doivent se faire une idée précise des tâches et du lieu de travail, renchérit Piero Colatruglio, originaire du Tessin. L’entreprise Tognetti Auto SA a encore des places d’apprentissage à pourvoir. De même que l’Amag à l’échelle de la Suisse entière. «Nous sommes convaincus que nous pourrons attribuer nos 250 places d’apprentissage au mois d’août», estime Gesa Gaiser. Elle recommande d’organiser les stages préprofessionnels de manière authentique, pour faire connaissance dans les meilleures conditions. «Nous montrons exactement de quoi il s’agit.» 

Ces déclarations laissent deviner pourquoi les rencontres virtuelles ne sont pas une alternative pertinente. Le déroulement d’un stage préprofessionnel chez Tognetti Auto l’illustre parfaitement. «Le stage dure trois jours. Les élèves accompagnent le collaborateur de l’atelier dans son travail», explique Piero Colatruglio. Les candidats à une place d’apprentissage bénéficient d’un avant-goût d’une semaine. «Ils peuvent effectuer de petites tâches en étant supervisés.» Le collaborateur partage ensuite ses impressions avec le responsable de la formation. 

Le test d’aptitude de l’UPSA
Observer et agir ensuite: les entreprises formatrices tiennent compte de différents éléments depuis toujours pour leurs stages préprofessionnels. L’UPSA les a recensés dans une liste de contrôle. Le Garage Georges Bovet SA se sert du guide qui décrit le déroulement complet du stage préprofessionnel. Pour une candidature à une place d’apprentissage, les entreprises romandes demandent en outre que le test d’aptitude de l’UPSA soit fourni. Au vu des résultats, les candidats découvrent quelle formation leur convient et s’ils sont aptes à répondre aux exigences de la branche automobile. Les abandons sont réduits au minimum. «Le test d’aptitude de l’UPSA est une bonne chose, parce que les résultats représentent la même valeur pour tous les confrères», se félicite Andreas Schär.

Selon lui, les personnes impliquées occupent une fonction-clé pour un stage préprofessionnel réussi. Chez Emil Frey à Berne, les élèves passent la journée généralement avec des collaborateurs âgés de 18 à 30 ans, qui peuvent se baser sur leur propre expérience ou qui ont eux-mêmes des enfants. «Tous ceux à qui cela fait plaisir peuvent s’impliquer.» Amag partage la même approche et intègre ses apprentis aux stages. Gesa Gaiser explique: «Les élèves qui le souhaitent accompagnent nos apprentis dans le métier-découverte choisi, et peuvent participer activement. Les apprentis leur expliquent par ailleurs ce qu’ils apprennent aux cours interentreprises et à l’école professionnelle.»

Suite à leur engagement, les garages ne voient pas uniquement des stagiaires enchantés. Les retombées sont bien plus nombreuses, Andreas Schär en est certain: «Cela commence par un dossier de candidature, et se termine avec une personne expérimentée aux multiples compétences. Les jeunes gens mûrissent à travers leurs tâches et la branche se dote de nouvelles recrues.» 
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

13 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Commentaires