La passion de la mécanique

30 avril 2019 upsa-agvs.ch – Shannon Anneler est en troisième année d’apprentissage pour devenir mécanicienne en maintenance d’automobiles. Elle parle à la « Bildungsradio » de son quotidien et de sa passion pour son métier.

abi. La « Bildungsradio » est une radio qui montre la diversité du monde professionnel pour aider les personnes dans leur choix de métier. Dans les studios de Radio Bern (RaBe), des apprentis enregistrent des podcasts pour raconter leur quotidien en entreprise et parler de leur avenir. Ils aident un peu les jeunes en fin de scolarité à prendre la décision qui changera leur vie.


L’un des podcasts est consacré à Shannon Anneler. La jeune femme suit actuellement la formation de mécanicienne en maintenance d’automobiles dans un grand garage de Berne. C’est sa troisième et dernière année. « À ce stade je travaille de manière assez autonome, indique-t-elle. On contrôle encore mon travail mais plus de fond en comble. »

Question choix de métier, elle n’a pas su tout de suite quelle formation la tentait. «Mon père a aussi appris la mécanique et on a souvent bricolé ensemble sur une mobylette », raconte-elle. C’est ainsi que Shannon a décidé de faire un stage dans un garage. « Après la première journée, c’était une évidence : je voulais faire ça.» 

Et elle n’a jamais regretté son choix, bien au contraire : elle allie carrière et passion, elle se réjouit chaque matin d’aller au travail et parle avec enthousiasme de son équipe, qui est comme une petite famille. À la maison aussi, sa voiture bénéficie de ses talents. « Ce que j’adore c’est de pouvoir bricoler ma propre voiture, même si elle n’a pas besoin de réparations ! », lance-t-elle en riant.

Une autre formation en parallèle
Olivier Maeder, responsable de la formation au sein de la direction de l’UPSA, souligne notamment les possibilités de passerelles qu’offre la formation. « Ceux qui souhaitent aller plus loin peuvent poursuivre deux ans de plus pour devenir mécatroniciens d’automobiles », précise-t-il. Dans ce cas, la formation dure cinq ans au lieu de quatre. À cela s’ajoute un large choix de formations continues comme celle de diagnosticien d’automobiles ou celle de coordinateur d’atelier automobile.

Shannon Anneler entend bien profiter de ces passerelles et se former au métier de mécatronicienne d’automobiles. « Si tout marche bien, je ferai peut-être aussi celle de diagnosticien », s’avance-t-elle. Et c’est ainsi qu’elle se rapproche à grands pas de son rêve : celui de diriger son propre garage.

Le reportage complet est ici (en suisse allemand).

Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires