« La crème de la crème de la branche »

26 janvier 2019 upsa-agvs.ch – 194 nouveaux diagnosticiens d’automobiles et coordinateurs d’atelier automobile pour dynamiser la branche automobile suisse et son avenir. Les jeunes diplômés ont reçu leur brevet fédéral dans un cadre somptueux.
 
920_nina.jpg
Comme toujours drôle et charmante : Nina Havel a agréablement animé la soirée.

srh. « Je suis fière de vous comme Anton ! », a déclaré l’animatrice Nina Havel aux jeunes diplômés dans la salle événementielle d’Emil Frey Classics SA à Safenwil. « Dans notre émission Ninja Warrior Switzerland, Raphael, le jeune diagnosticien d’automobile âgé de 30 ans, s’est hissé jusqu’à la finale. » Ce sont désormais les animateurs tels que Mlle Havel qui sont davantage sollicités dans l’émission de télévision. Les 194 nouveaux diagnosticiens d’automobiles et coordinateurs d’atelier automobile ont décroché leur sésame parce qu’ils ont une tête bien remplie et qu’ils sont très travailleurs, comme ils l’ont montré lors des brèves interviews pendant la remise festive des brevets.

« Vous devez considérer l’avenir comme une opportunité »
Dans son discours succinct, Werner Bieli (photo de gauche), le président de la commission chargée de l’assurance qualité, a expliqué que l’automobile deviendra de plus en plus polyvalente du fait des diverses technologies de motorisation. Les ressources et la demande détermineront le type de motorisation qui s’imposera à long terme. Question rhétorique de M. Bieli : « Quelles en seront les conséquences pour vous ? ». « Vous devez considérer l’avenir comme une opportunité ! La formation doit être complète et il faudra davantage de profils polyvalents. » Grâce à cette formation continue, les jeunes affichent un tel profil qui leur permet d’improviser. Ils font donc état d’excellentes compétences spécialisées à l’échelle européenne d’après les retours d’expérience. Et M. Bieli d’ajouter : « Vous êtes tout simplement bons ! »
 
Il a donné aux jeunes diplômés quatre conseils pour la route : « Soyez exemplaires. Soyez patients. Soyez fermes et persévérants. Et faites preuve d’humour. En somme, soyez des êtres humains et pas des robots. » Après deux années difficiles de sacrifices, ils doivent maintenant profiter de la vie. « L’avenir vous attend. Vivez-le. »
 
Charles-Albert Hediger (photo de droite) s’est adressé aux jeunes diplômés à la fois avec sérieux et humour comme il en a l’habitude : « Je forme trois vœux pour vous : Relevez les défis de l’avenir. Restez dans la branche. Et travaillez avec enthousiasme, l’automobile est en effet un univers de passion. » Il a pointé du doigt les magnifiques voitures anciennes au milieu desquelles l’apéritif s’est déroulé. « Avec les voitures autonomes, l’avenir aura l’air bien différent », a affirmé le garagiste valaisan responsable de la formation au sein du comité central de l’UPSA. Il a espéré que cela n’est que la première étape d’une longue carrière et a jouté, rigolard : « Je vous souhaite beaucoup de succès. Et restez dans la branche ! »
 
Olivier Maeder, responsable de la formation au sein de la direction de l’UPSA, a porté son regard sur le futur : « Il est temps de mettre en pratique ce que vous avez appris. Si vous y parvenez, vous aurez d’excellentes opportunités de continuer à vous développer sur le plan professionnel et de faire carrière dans la branche automobile. » Les nouvelles technologies influenceront le quotidien au garage, à l’atelier et à l’après-vente. « On n’a jamais fini d’apprendre », a indiqué M. Maeder aux jeunes diplômés en guise de leçon finale.
 
Martin Enzler de Grub (SG) décroche la meilleure note
Pour le moment, il est clair que les jeunes diplômés ne pensent pas (encore) à une autre formation. « Enfin terminé ! », a déclaré le ténor des 117 jeunes diplômés présents issus de Suisse romande, de Suisse alémanique et du Tessin. Adrien Piquerez a fouillé dans sa mémoire : « Après avoir voyagé pendant six mois, je voulais reprendre pied avec une formation continue. J’adore les voitures. », explique le diagnosticien d’automobiles romand premier de sa classe. Fabian Soliva a partagé cet honneur avec Vitus Schärer parmi les diplômés germanophones : « Assiduité et persévérance », tel est le secret du succès. Thomas Diller a géré les tests exigeants en tant que meilleur coordinateur d'atelier. C’est Martin Enzler, diagnosticien d’automobiles spécialiste des véhicules utilitaires, qui a décroché la meilleure note de tous (5,6). Nina Havel a mis les points sur les i : « Vous êtes la crème de la crème de la branche. » Ce compliment a marqué une transition idéale vers la partie conviviale autour d’un repas et de boissons, sans compter un dessert exquis.
 
Soutien précieux d’ESA

Matthias Krummen (à droite), responsable Management Services et communication d’ESA, a transmis les félicitations d’ESA aux 194 jeunes diplômés à Safenwil. « Nous pouvons admirer ici l’esprit pionnier de la famille Frey. Vous écrivez vous aussi une page d’histoire ici », a déclaré M. Krummen au nom de la direction d’ESA en guise de félicitations. « Le développement de la technologie automobile est rapide, si bien que vous devrez sans cesser mettre à jour vos connaissances. »

M. Krummen a non seulement eu des mots élogieux mais il a également remis à Olivier Maeder (à gauche), membre de la direction de l’UPSA, un chèque d’un montant de 20 000 francs. « C’est de l’argent bien investi », affirment M. Krummen et ESA avec conviction. En tant que coopérative, ESA est statutairement tenue de soutenir la formation professionnelle dans la branche automobile. Et M. Krummen de conclure : « Nous sommes persuadés que cet argent sera utilisé à bon escient ».
 

La liste des lauréats se trouve ici.

Cliquez ici pour la galerie de photos.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie