Réussir dans ce que l’on fait

Série sur l’éducation

Réussir dans ce que l’on fait

9 février 2024 agvs-upsa.ch – ​Chiara Affolter a obtenu un très bon résultat au test d’aptitude de l’UPSA. Celui-ci donne des indications sur le fait de savoir si ses propres capacités sont suffisantes pour exercer un métier dans le monde de l’automobile. Et pourtant, dans son cas, il lui a fallu plusieurs tentatives avant de pouvoir faire un apprentissage dans un garage de taille moyenne. Voici les raisons. Cynthia Mira


Quand elle n’est pas à l’atelier, Chiara Affolter aime jouer au football. Avec la réussite de son apprentissage, de nombreuses formations continues lui sont désormais ouvertes. Photo : médias de l’UPSA

Chiara Affolter a terminé avec succès son apprentissage de mécatronicienne d’automobiles au garage Auto Studer AG de Langenthal l’été dernier. Une formation qu’elle referait sans hésiter, comme elle le dit. Et une formation pour laquelle elle souhaiterait que davantage de femmes s’engagent. Elle a également pu réfuter tous les préjugés selon lesquels il est difficile pour une femme d’exercer certaines activités. « Pourtant, c’est précisément cette question de la force qui a été à l’origine de refus lorsqu’elle a postulé pour une place d’apprentissage auprès de différents garages après l’école : « Une fois, on m’a dit entre lignes qu’on ne pouvait pas me donner le poste parce qu’on craignait que ce soit trop dur pour moi ».

La jeune femme de 20 ans peut également raconter une anecdote amusante à ce sujet, concernant un échange avec un client : « Un jour, un homme m’a dit qu’il ne pensait pas que je pouvais le faire, et encore moins qu’il savait comment s’y prendre. Il a essayé en vain de dévisser l’antenne de la voiture ». Elle y est ensuite parvenue sans difficulté. Elle reçoit aussi parfois des regards perplexes lorsqu’elle parle de son métier dans la sphère privée, avec des jeunes de son âge. « En fait, c’est toujours le commerce qui vient en premier à l’idée, puis quelque chose dans le domaine de la santé ». Lorsqu’on l’interroge sur son métier, elle est généralement étonnée : « Vraiment ? »

« C’était ce que je voulais vraiment faire » Mais pour elle, le choix d’un métier dans l’univers varié des métiers de l’automobile s’est rapidement imposé. Et ce, bien que ses parents aient d’abord exprimé des réserves. « Si on n’est pas encore sûr de soi et que les parents sont alors plutôt contre, il y a peut-être plus de chances qu’on ne le fasse pas », dit-elle. Mais pour elle, ce n’était pas un problème. « Ma mère s’est vite ravisée parce qu’elle a compris que c’était ce que je voulais vraiment faire ».

L’année dernière, C. Affolter a également participé aux qualifications pour les champion nats suisses en tant que l’une des meilleures candidates à la fin de son apprentissage. Une expérience passionnante dont elle ne voudrait pas se priver, dit-elle. Elle s’apprête maintenant à passer sa maturité professionnelle afin de pouvoir poursuivre ses études techniques en septembre.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

11 + 3 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Commentaires