Quand les meilleurs s’affrontent

Qualification SwissSkills 2022

Quand les meilleurs s’affrontent

3 juillet 2022 agvs-upsa.ch – Le verdict est tombé: la manche de qualification pour la participation aux SwissSkills 2022 cet automne s’est déroulée samedi dans les locaux de Mobilcity, le centre de compétence pour l’automobile et les transports à Berne. Vingt jeunes talents de la branche automobile ont fait le déplacement et ont obtenu leur billet pour les plus importants championnats des métiers de l’histoire des SwissSkills, qui se tiendront du 7 au 11 septembre à Bernexpo.
 
Vous trouvez ici un grand choix de photos et les portraits de tous les participants.

Qui pourra participer aux SwissSkills 2022 pour la branche automobile? Le verdict est tombé le 2 julliet 2022 dans les locaux de Mobilcity à Berne. Source: médias de l’UPSA.

cym. Samedi, trois jeunes talents ayant suivi un apprentissage portant sur les véhicules utilitaires se sont arrogé les trois premières places dans les locaux de Mobilcity au terme d’une journée de compétition passionnante. Ils ont résolu avec brio les exercices des quatre postes consacrés aux boîtes de vitesses, au contrôle des véhicules à moteur, au diagnostic moteur et aux circuits électriques. Léo Bifrare, de Vuisternens-devant-Romont, a terminé premier sur 31 candidats. «Je n’étais venu que pour participer, mais j’ai été très encouragé par cette première place et j’ai envie de continuer», a-t-il déclaré peu après la cérémonie de remise des prix. Une victoire qui donne des ailes. Sur le plan professionnel, Léo est fasciné par la longue histoire de la mobilité, des débuts de la voiture aux nouvelles technologies. «C’est toujours passionnant.» Mais il ne pense pas s’être préparé à cette journée mieux que ses concurrents ou différemment d’eux. 

artikelbild_sieger.jpg
Atterrissage sur le podium: (de g. à dr.) Maël Holzer de Rebeuvelier (JU), Léo Bifrare de Vuisternens-devant-Romont (FR) et Sophie Schumacher de Hagneck (BE).

Sophie Schumacher, mécatronicienne d’automobiles originaire de Hagneck (BE), a décroché la deuxième place. Elle a elle aussi été submergée de cadeaux des sponsors suite à cette performance. «Je ne m’y attendais pas du tout, mais je suis vraiment contente», a-t-elle affirmé. Elle voulait se qualifier en toute sécurité. «C’est ce que j’ai fait, je crois», ajouta-t-elle en riant. Elle est désormais sereine pour l’automne grâce à ce succès. «On se bat à nouveau contre les mêmes personnes, mais cela ne veut pas dire que l’on peut se reposer sur nos lauriers.» Lorsque l’on évolue dans un monde d’hommes, il est toujours positif de pouvoir occuper le devant de la scène au même titre qu’eux. «J’aime faire mon métier, tout simplement.»

20220629_logopraesenz_landingpage_920px_fr.jpg
Les sponsors ont offert de généreux cadeaux et des goodie bags à tous les participants.

Grâce à cette performance exceptionnelle, les deux jeunes talents ont relégué les 29 autres mécatroniciens d’automobiles du même âge, nés à partir de 2001, aux rangs inférieurs. Ils ont tous au minimum obtenu la note de 5,0 à l’examen de fin d’apprentissage pour les connaissances professionnelles et les travaux pratiques et se sont inscrits aux SwissSkills jusqu’en mai. Les personnes en formation qui n’avaient pas encore passé l’examen de fin d’apprentissage au moment de leur inscription devaient également avoir atteint la moyenne de 5,0 dans les notes d’expérience des cours interentreprises et dans les connaissances professionnelles. «N’oubliez pas que vous êtes les meilleurs mécatroniciens et mécatroniciennes de Suisse. Cela vaut aussi pour ceux qui n’ont pas réussi cette fois», a souligné Olivier Maeder, membre de la direction de l’UPSA chargé de la formation. C’était la première fois que les conditions d’inscription étaient aussi strictes. 

artikelbild_generoso.jpg
Un message pour la relève: Generoso Braem (à droite), Chief Sales and Marketing Officer chez Quality1, a remis à Olivier Maeder (à gauche), membre de la direction de l’UPSA chargé de la formation, un chèque de 12 000 francs. 

Après l’annonce de l’identité des vingt personnes sélectionnées pour participer à la finale des SwissSkills en septembre, Quality1 AG, la société de garantie de véhicules et sa maison-mère, Allianz Suisse, ont remis à Olivier Maeder un chèque de 12 000 francs au profit de la relève de la branche. «Nous croyons en l’avenir, nous voulons investir en lui et vous êtes cet avenir», a souligné Generoso Braem, Chief Sales and Marketing Officer chez Quality1, lors de la remise. Il était sur place pour faire passer un message clair au nom de l’entreprise avec ce chèque. 
 
Ce faisant, il s’est également adressé à Nevio Bernet d’Ufhusen (LU), qui, du haut de ses 18 ans, venait de passer l’examen de fin d’apprentissage et s’était également qualifié pour cet automne. «Je voulais juste voir comment ça se passait», a-t-il déclaré, avec humilité lui aussi. Il a fait son apprentissage de mécatronicien d’automobiles au Dorfgarage Wagner AG à Zell, près de Lucerne.

Son collègue Fabio Bossart de Schötz (LU) a fait la même remarque. Lors de la pause spaghetti de midi, tous deux se sont montrés surpris par les exercices qu’ils devaient résoudre à mi-parcours. «J’imaginais les choses différemment», a dit Fabio Bossart en s’énervant: «Il y avait même un exercice que je n’ai pas su résoudre.» Le jeune homme de 20 ans a terminé son apprentissage dans le domaine des véhicules utilitaires chez Grund AG Fahrzeuge à Triengen (LU). Il travaille actuellement sur des voitures particulières chez Auto Birrer AG à Sursee (LU). «Je veux découvrir ce qui me plaît le mieux», a-t-il dit à propos de son changement de spécialité. Il a en outre ajouté à son arc professionnel la corde de la formation de diagnosticien d’automobiles. Il participera lui aussi aux SwissSkills en septembre.

artikelbild_fabio.jpg
Fabio Bossart, mécatronicien d’automobiles de Schötz (LU), s’est classé parmi les 20 premiers et se rendra à nouveau à Berne en septembre pour donner le meilleur de lui-même aux SwissSkills.  

Les deux jeunes ont également suivi les recommandations de Damian Schmid en faisant preuve de décontraction à l’égard de la journée de compétition. Le grand professionnel d’exception venu de Suisse orientale a fait office d’expert le jour des qualifications. Damian Schmid a remporté la médaille d’or aux Championnats d’Europe l’année dernière après avoir remporté à deux reprises la deuxième place aux SwissSkills et s’être classé deuxième à l’Eurocup 2018. Il s’est également hissé à la cinquième place aux WorldSkills 2019. «Certains souffrent déjà», déclare-t-il. Mais c’est précisément de cela qu’il s’agit. «C’est une compétition, il faut désigner le meilleur et identifier ceux qui maîtrisent moins le sujet», a-t-il ajouté. Cette journée de compétition est idéale pour obtenir ces réponses. Il est toutefois difficile de comparer avec les exercices des SwissSkills: «Le manque de temps sera encore plus marqué en septembre.»

artikelbild_ds.jpg
Il fallait de la concentration: chaque poste n’offrait que 25 minutes pour résoudre l’exercice. Ici avec l’expert Damian Schmid à l’arrière-plan.

Les invités ont également été cordialement conviés à prendre une photo sur place le jour des qualifications ou à encourager leur protégé. La Suisse romande a attiré un public particulièrement large. Marc Lehmann et Claudia Portner de Widi Garage AG à Frutigen (BE) étaient également au rendez-vous. «Notre apprenti, Severin Landmesser, a satisfait aux strictes conditions et est présent, ce dont nous nous réjouissons naturellement», a déclaré Claudia Portner, ravie de le voir aussi concentré que lorsqu’il effectue son travail quotidien dans l’entreprise. «Nous avons vraiment de la chance avec nos apprentis.» Severin gardera d’ailleurs sa place au sein du garage. «Nous avons pu lui confier des travaux très tôt, car il était en mesure de s’en acquitter», a ajouté Marc Lehmann. 

artikelbild_publi.jpg
Fiers de leur apprenti, qui a également participé à la compétition: Claudia Portner et Marc Lehmann de Widi Garage AG à Frutigen (BE).

Cornelia Russenberger a également été étonnée par le calme et la concentration de la relève. Elle s’occupe de toute l’organisation des SwissSkills à l’UPSA. Aspect remarquable: «J’ai été frappée de constater que les deux femmes en compétition ont toujours terminé leurs exercices très rapidement.»

artikelbild_russe.jpg
Cornelia Russenberger (à gauche) et Anja Linder (à droite) de l’UPSA ont veillé au bon déroulement du processus.

artikelbild3.jpg
Markus Schwab, responsable de la technique automobile & des examens à l'UPSA, a été responsable de l'ensemble de la compétition.

Alessio Sabatino est un espoir parmi les Romands qualifiés. Il a récemment remporté les GenevaSkills et a d’abord été déçu au terme de la journée de compétition: «Je ne suis pas très satisfait de la façon dont ça s’est passé.» Cela s’explique essentiellement par un manque de temps. «Personnellement, j’ai trouvé les exercices beaucoup plus difficiles qu’aux GenevaSkills.» Il a cependant été suffisamment compétent pour remporter son billet. Sa motivation pour l’automne est évidente: «Je veux gagner.» Il doit néanmoins évincer un autre Romand du podium pour y arriver. Le Jurassien Maël Holzer, de Rebeuvelier, a en effet remporté la troisième place lors de cette qualification.

artikelbild_alessio.jpg
Alessio Sabatino (à gauche) est un autre grand espoir parmi les romands qualifiés. Il a récemment remporté les GenevaSkills. Sur la photo, il pose avec Raphael De Oliveira.
 
Les noms de ceux qui pourront se rendre aux SwissSkills 2022 en septembre sont désormais connus.

Voici les 20 meilleurs mécatronicien(ne)s d’automobiles du pays:

Nevio Bernet, Ufhusen
Léo Bifrare, Vuisternens-devant-Romont, 1re place
Erijon Borova, Inwil
Fabio Bossart, Schötz
Raphael De Oliveira, Le Grand-Saconnex
Noah Frey, Studen
Levin Frey, Steffisburg
Maël Holzer, Rebeuvelier, 3e place
Joel Iseli, Wimmis
Silvan Kech, Hinwil
Gian Kunz, Lohnstorf
Gian Paur, Adelboden
Arnaud Rey, Sommentier
Kilian Rohn, Wiedlisbach
Alessio Sabatino, Vésenaz
Sophie Schumacher, Hagneck, 2e place
Björn Templin, Meisterschwanden
Vital Ulrich, Küssnacht
Abinas Uthayarasa, Lauperswil
Elias Wigger, Schachen

artikelbildalle.jpgCes 20 talents représenteront la branche automobile suisse aux SwissSkills 2022 à l'automne.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

1 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Commentaires