De «conseiller de service à la clientèle» à «conseiller de service»

Révision totale

De «conseiller de service à la clientèle» à «conseiller de service»

9 février 2021 upsa-agvs.ch – La révision totale du règlement d’examen de «conseiller de service à la clientèle dans la branche automobile avec brevet fédéral» est une étape importante pour l’avenir du secteur. À cette occasion, l’intitulé du métier changera également de nom. Et les premiers «conseillers de service dans la branche automobile avec brevet fédéral» seront formés à partir de 2022. 

20210209_kdb_textneu.jpg
Source: médias de l'UPSA

cst./pl. L’actuel règlement d’examen de conseiller de service à la clientèle date de 2002. Autrement dit, il ne correspond plus aux exigences actuelles du marché du travail et à ce qu’on peut attendre d’une formation moderne. Le but de la révision totale est d’offrir aux jeunes professionnels et à la branche de l’automobile une formation continue attrayante, axée sur l’avenir, convenant à un large public et s’intégrant bien au concept de la formation professionnelle supérieure. Il s’agit aussi d’éliminer les obstacles connus par la reconnaissance mutuelle des programmes de formation des importateurs et des écoles professionnelles et de pouvoir intéresser ainsi un plus grand nombre de professionnels à la formation continue. Dans le cadre de cette refonte, le cursus reçoit un nouveau nom: les «conseillers de service à la clientèle» s’appelleront désormais «conseillers de service automobile avec brevet fédéral».

Les conseillers de service automobile avec brevet fédéral se consacrent au conseil, au développement et à la vente de produits et de services. Leurs compétences opérationnelles sont multiples. Non seulement ils établissent et entretiennent des liens avec la clientèle, mais ils développent aussi des solutions dans le domaine des services. Ils planifient et accompagnent les mandats d’atelier et répondent aux demandes et aux réclamations. Les conseillers de service automobile participent à l’élaboration de la communication avec la clientèle, les autorités et les assurances. Ils s’investissent dans le domaine du marketing et collaborent avec des interfaces internes et externes. 

La révision totale s’effectue sous la houlette d’une équipe de projet constituée de représentants de la branche automobile, des importateurs et des écoles professionnelles. Après le feu vert du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI), cette équipe a, avec le soutien compétent de l’entreprise Ectaveo, dressé un inventaire des activités professionnelles et défini les compétences opérationnelles requises, le profil du métier et le niveau d’exigence. «Ces documents ont permis d’élaborer le profil de qualification axé sur les compétences qui forme le socle du nouveau règlement d’examen et de la directive», explique Peter Linder, président de la commission chargée de l’assurance qualité auprès de l’UPSA. Cette formation se distingue par sa proximité avec la pratique. La formation et l’examen se concentrent sur les cinq domaines de compétences opérationnelles suivants: gestion des relations avec la clientèle, fourniture de services d’acquisition et de vente, fourniture de services d’après-vente, coordination des travaux et des interfaces et organisation du propre domaine d’activité. 

Les conseillers de service automobile apportent une contribution significative à la société, à l’économie, à la nature et à la culture. Comme l’indique le profil de qualification, ils «exercent une fonction de conseil importante pour faire avancer les innovations durables dans la branche automobile. Par leurs services de conseil et de coordination, ils contribuent de manière notable à la réduction des émissions de CO2 sans restreindre le confort ou le progrès. Ils mettent en avant les motorisations respectueuses de l’environnement en exposant les différents avantages, y compris fiscaux, des véhicules électriques et à propulsion alternative.»

Le nouveau règlement d’examen et la directive ont été signés en décembre 2020 par le SEFRI et l’UPSA. En février 2021, le concept global sera présenté à l’ensemble des partenaires de formation, et les documents leur seront envoyés. En mars, il est prévu d’établir le planning des cours avec les écoles professionnelles, et d’intégrer au processus les importateurs avec leurs programmes de formation en avril. La première formation continue de «conseiller de service automobile avec brevet fédéral» débutera en 2022. 

modulbaukasten.jpg
Le nouveau cursus préparant aux examens comporte deux modules de base, quatre modules principaux et un module de mise en réseau coiffant tous les modules. Source: UPSA
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

5 + 9 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Commentaires