Mieux communiquer avec la relève

Les lignes directrices

Mieux communiquer avec la relève

8 mars 2023 agvs-upsa.ch – Que se passe-t-il chez les jeunes, quels sont les sujets qui ­les préoccupent et quels processus se déroulent dans leur cerveau? Vous trouverez des réponses à ces questions et à d’autres dans le module didactique de l’UPSA Business Academy «Diriger de jeunes adultes et surmonter les crises». De nouvelles dates sont disponibles dès maintenant. Le groupe cible est constitué des formateurs professionnels de la formation de base technique sans diplôme du degré tertiaire, qui disposent d’une autorisation de ­formation.​

unbenannt-1.jpg
Pour les apprentis, il est motivant que les formateurs professionnels leur confient des tâches qu’ils peuvent ensuite accomplir de manière autonome. Cela leur montre qu’on leur fait confiance. Photo: médias de l’UPSA

cym. La pénurie de main-d’œuvre est sur toutes les lèvres. Il est donc d’autant plus important pour un garagiste de bien s’occuper de la relève dans son entreprise. Mais communiquer avec les jeunes peut s’avérer un véritable défi. Par exemple, quand ils se trouvent en pleine crise. Cela se traduit souvent par des performances insuffisantes, des absences et un comportement atypique. Pour les formateurs professionnels, il peut être utile de mieux comprendre la phase dans laquelle se trouve le jeune. Christian Schluchter, fondateur et coach de la société de conseil Coaching-Arte, dispense depuis près d’un an le module didactique «Diriger de jeunes adultes et surmonter les crises» en Suisse romande.

Selon lui, «il est important de comprendre les jeunes et de développer une compréhension de leur situation de vie afin de leur donner les directives dont ils ont besoin.» Il vaut par exemple la peine de connaître leur rythme de sommeil. «Lorsque l’on sait ce qui se passe en eux, on interprète certaines situations différemment », explique M. Schluchter en donnant un exemple: «Si un apprenti arrive en retard, deux réactions sont possibles: on peut en conclure qu’il a passé toute la nuit sur son téléphone portable – ou bien comprendre son rythme de sommeil et ainsi réagir différemment.» Ce pédagogue spécialisé diplômé sait de quoi il parle: père de quatre enfants et enseignant, il a en outre accompagné pendant plus de dix ans des jeunes sur mandat de l’assurance-invalidité de Soleure, de Berne et d’Aarau. Il transmet des connaissances psychologiques et pédagogiques dans des cours et donne aux garagistes divers outils leur permettant de définir des objectifs à court terme avec les jeunes et de mener des discussions fructueuses. «Je constate régulièrement que les formateurs veulent faire de leur mieux et se montrent bienveillants», mais qu’il leur manque les outils adaptés, déclare-t-il. Il a donc veillé à ce que les exercices en rapport avec la pratique fassent l’objet de discussions et à ce qu’il y ait des échanges.

Selon lui, les réflexions des participants ont également leur place. Cette approche de coaching est bien accueillie: la plupart des participants au cours ont indiqué dans les fiches d’évaluation de l’UPSA, après y avoir assisté, qu’ils recommanderaient ce cours à 100%. Il en va de même pour les cours en Suisse alémanique. Roland Peter, de B-Werk Bildung, y dirige le module didactique depuis de nombreuses années. Lui aussi a des conseils sur la façon de renforcer la motivation des apprentis et développer leur potentiel. «Une bonne maîtrise des fondements de la psychologie du développement s’avère à cet effet utile, tout comme les retours positifs», ajoute Roland Peter. «Je constate sans cesse que les formatrices et formateurs professionnels investissent énormément de temps et d’engagement dans la formation de leurs apprentis et échouent malgré tout face à certains obstacles.» Dans le cours, il montre également qu’on ne peut pas toujours tout résoudre soi-même. Le soutien d’une instance externe est parfois indispensable. Les participants à son cours louent d’une part son enseignement pratique et plein d’humour et se sentent d’autre part mieux préparés aux éventuels problèmes rencontrés avec les apprentis. Une participante précise: «C’est la possibilité de m’entraîner à des entretiens difficiles que j’ai préférée. Nous avons également été invités à évoquer des problèmes de notre quotidien professionnel et à définir ensemble des solutions.»
 
Souhaitez-vous, vous aussi, avoir une relation positive avec les jeunes?
Plus d’informations sur le cours «Diriger de jeunes adultes et surmonter les crises»:

Avec Christian Schluchter en français
14 juin 2023, Sion

Avec Roland Peter en allemand
5 avril 2023, Berne
22 août 2023, Sissach
1er décembre 2023, Lenzbourg

Autres modules didactiques de l’UPSA
« Sélectionner les personnes en formation », en allemand, le 24 mai 2023 à Saint-Gall, le 5 septembre 2023 à Berne et le 25 octobre 2023 en ligne.
« Utiliser les instruments de la nouvelle OrFo 2018 », en français le 13 avril 2023 en ligne, et le 18 septembre 2023 à Genève.

Remarque importante: les formateurs et ­formatrices responsables doivent assister personnellement au module didactique, la participation au cours ne pouvant être déléguée à une autre personne. 

Aggiungi commento

12 + 7 =
Risolvere questo semplice problema matematico e inserire il risultato. Ad esempio per 1+3, inserire 4.

Commenti