Les jalons sont posés pour promouvoir la formation professionnelle pour les quatre prochaines années

24 décembre 2020 upsa-agvs.ch – Lors de sa session d’hiver, le Parlement a adopté le message relatif à l’encouragement de la formation, de la recherche et de l’innovation pendant les années 2021 à 2024. L’UPSA se réjouit que la formation professionnelle ait ainsi la priorité.

20201223_berufsbildung_text.jpg
Source: Istock

cst./pd. 28,1 milliards de francs: c’est le montant que déboursera la Confédération au cours des quatre prochaines années pour l’encouragement de la formation, de la recherche et de l’innovation (FRI). Le Parlement a fini par statuer sur ce moment après trois tours de délibérations. L’adoption du message FRI, constitue un jalon de taille en faveur de l’encouragement de la formation, de la recherche et de l’innovation pour la période à venir.
 
L’objectif que la Suisse conserve sa place de leader mondial dans ces trois domaines, tout en saisissant les opportunités que représente la numérisation. Pour y parvenir, citons notamment l’initiative «Formation professionnelle 2030», émanant de la Confédération, des cantons et des organisations du monde du travail (OrTra), qui soutient le développement de la formation professionnelle dans notre pays.

L’UPSA salue que le message FRI ait été adopté: «Donner la priorité à la formation professionnelle est très réjouissant, c’était nécessaire», indique Olivier Maeder, responsable de la formation professionnelle à l’UPSA. Dans le cadre de cette initiative, de nombreux projets ont été lancés par les partenaires de la formation professionnelle afin de servir le développement professionnel et moderniser le monde du travail. 

En tant que membre, l’UPSA est directement impliquée dans ces projets et dans les groupes de travail, aux côtés des associations patronales, de l’Union suisse des arts et métiers, de l’Union patronale suisse ainsi que des OrTra. En ce sens, elle s’engage notamment en faveur d’une flexibilisation de la formation professionnelle et pour la mutation numérique. Olivier Maeder met en garde: «Les ressources en personnel ainsi investies dans le développement professionnel ne seront rentables que si les moyens à disposition pour les projets sont suffisants.» L’adoption de ce message par le Parlement pose les bases pour y parvenir. Les moyens financiers seront demandés au Parlement par les offices fédéraux concernés et ce, dans le cadre de la procédure normale d’établissement des budgets.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires