Des apprentis satisfaits de la formation technique de base dans leur branche


14. janvier 2019 agvs-upsa.ch – La formation continue, une suite logique : près de 40 % des jeunes diplômés ambitionnent de suivre une formation complémentaire ou continue après leur diplôme. C’est ce qui ressort de l’enquête réalisée auprès des diplômés en 2018.

abi. Pas moins de 1300 diplômés, dont 69 filles, dans les professions de mécatronicien(ne) d’automobiles, mécanicien(ne) en maintenance d’automobiles et assistant(e) en maintenance d’automobiles ont participé à l’enquête de l’UPSA .Les mécaniciennes et mécaniciens en maintenance d’automobiles étaient le mieux représentés, avec près de la moitié des participants.

80 % recommandent la formation
Première bonne nouvelle pour les formateurs : plus de 80 % des participants se félicitent d’avoir choisi leur formation et la recommanderaient. L’avenir professionnel est aussi envisagé avec enthousiasme. Seuls 18,5 % pensent changer de branche, contre 19,1 % l’année précédente. La réorientation s’explique principalement par l’incitation financière jugée trop faible (65,5 %). En outre, le travail ne correspond plus à l’idée qu’ils s’en étaient faits pour un tiers des participants, tandis que 25 % se plaignent des sollicitations physiques importantes.

Pour près de 40 % d’entre eux, l’obtention du diplôme ne marque pas la fin de la formation. Ils souhaitent en effet suivre une formation continue ou complémentaire. Ainsi, selon Manuela Jost de l’UPSA, cela ne fait aucun doute : « La branche automobile conserve tout son attrait et les métiers de l’automobile ont de l’avenir. » Alors qu’un participant à l’enquête sur trois peut rester dans son entreprise formatrice, ils sont 21,3 % à rechercher un premier emploi.

Les jeunes gens qui sont en quête d’une formation adaptée sont souvent confrontés à la promotion professionnelle, le plus souvent sur Internet, sur les réseaux sociaux ou lors de salons professionnels. Le site Internet de l’UPSA, metiersauto.ch, tout comme les comptes Facebook, Instagram et autres dédiés aux métiers de l’automobile, s’inscrivent dans l’air du temps.

Quant aux raisons du choix d’une formation de base dans un métier technique de la branche automobile, elles ne diffèrent pas beaucoup d’une génération à l’autre : la fascination pour l’automobile, suivie de la diversité de la profession et de l’exhaustivité de la formation technique (figure 1).



Le stage : décisif pour le choix
L’enquête montre aussi que le stage influence le choix de l’entreprise formatrice de manière décisive. Les jeunes attachent de l’importance à une ambiance de travail agréable et à la première impression personnelle. Les entreprises en profitent quant à elles pour déceler les compétences manuelles, l’attitude de travail et le comportement social du jeune.

Un stage d’orientation bien planifié peut donc être un atout pour les entreprises. L’UPSA soutient ainsi les garagistes avec un journal de stage gratuit dans les trois langues nationales pour les formations initiales techniques, de même qu’un guide de stage d’orientation et des exercices pratiques pour les stagiaires. Les documents peuvent être téléchargés sur www.metiersauto.ch. Les autres personnes pouvant influencer le choix sont les parents, les amis et les autres membres de la famille.

Parallèlement à l’ambiance de travail, les jeunes jugent importants la sécurité au travail, la proximité du domicile et la réputation de l’entreprise.

Consulter tous les résultats de l’enquête en ligne
Tous les résultats sont disponibles ici.
S’abonner maintenant à la newsletter des métiers de l’automobile
Patron d’entreprise, formateur professionnel ou apprenti : la nouvelle newsletter des métiers de l’automobile informe continuellement sur la formation professionnelle initiale et sur les offres de formation continue de l’UPSA. Pour s’y abonner cliquez ici.

 

Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie