Créer un compte Google n’est qu’un début

Webinaire UPSA Google Basic

Créer un compte Google n’est qu’un début

23 février 2022 agvs-upsa.ch – 15 minutes par semaine suffisent pour rester visible en tant que garagiste parmi le flux d’informations circulant sur Internet. Patrick Möltgen, expert en marketing et mécanicien en maintenance d’automobiles, en est convaincu. Il transmet ses connaissances aux membres de l’UPSA et propose aux garagistes de corriger leur présence en ligne pendant le cours. 
 
Comment fonctionne le webinaire? 

Vous pouvez participer au webinaire confortablement depuis chez vous. Ce dont vous avez besoin, c’est d’un ordinateur avec microphone (de préférence avec casque) et webcam. À la fin du séminaire, les participants reçoivent une attestation de participation au cours.

Vous trouverez plus d'informations et un formulaire d'inscription ici.
Les prochains webinaires (en allemand) auront lieu en mars et juin.
 
  • 16 et 23 mars 2022, en ligne
  • 22 et 23 juin 2022, en ligne
  • 8 et 15 septembre 2022, en ligne
  • 26 octobre et 2 novembre 2022, en ligne

google_artikelbild.jpg
Pour illustrer l’importance de son cours, Patrick Möltgen fait volontiers allusion à une citation de Dirk Kreuter, qui dispense des formations dans la vente en Allemagne et écrit des ouvrages à ce sujet: «Nous ne perdons pas contre la concurrence. Nous perdons contre le fait de ne pas avoir de notoriété.» Source: Stefan Klübert, Location-Shoot-Design

Le webinaire de l’UPSA Google Basic Training de deux jours aide les garagistes à optimiser leur présence sur Internet. Car pour être efficace dans l’univers du leader des moteurs de recherche Google, un compte «Google My Business» est incontournable. Patrick Möltgen sensibilise la branche automobile à cette thématique et sillonne l’Allemagne et la Suisse en tant que conseiller depuis des années. Expert dans ce domaine, il anime le séminaire de l’UPSA depuis 2018. Selon lui, «beaucoup de garagistes ont créé un profil d’entreprise sur Google, mais peu sont conscients du potentiel qu’il recèle réellement et surtout, ils sont peu nombreux à savoir comment l’exploiter.» 

L’idée erronée selon laquelle il suffit que l’entreprise apparaisse tout au début de la page dès que le nom du garage est saisi dans la fonction de recherche est assez répandue. Mais ce n’est pas aussi simple. Le grand potentiel réside dans tous les autres termes de recherche possibles. P. Möltgen donne un exemple: «Lorsqu’ils doivent faire la vidange, les clients potentiels saisissent rarement le nom d’un garagiste, mais simplement les termes «vidange d’huile» et «garage». L’important est d’être trouvé dans un tel cas ou d’apparaître le plus haut possible sur la page Google. De plus, il est préférable que l’utilisateur en quête d’informations obtienne d’emblée une vue d’ensemble des horaires d’ouverture, de l’itinéraire et des notes attribuées à l’établissement. Si le profil de l’entreprise Google est optimisé en fonction de critères de recherche indirects, il n’est pas rare que jusqu’à 75% des recherches soient générées par ces termes indirects. À titre de comparaison, les entrées de recherche directes par nom ne représentent que 25% environ. C’est aussi la raison pour laquelle cela représente un moyen d’attirer l’attention de nouveaux clients potentiels sur son garage. 

Tous ces avantages peuvent être obtenus grâce à la gestion du compte «My Business» et à un contrôle ciblé de l’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO). Une gestion continue du compte est nécessaire à cette fin. Une fois le profil du compte optimisé, il faut compter environ un quart d’heure par semaine pour l’entretenir. «De nombreux garagistes ont du mal à comprendre toute l’utilité de ces 15 minutes», explique le spécialiste, qui aime bien comparer cette tâche à celle dans un showroom. «On ne se contente pas d’investir dans une pièce sans s’occuper de l’aménagement intérieur.» «My Business» est la version numérique du showroom et il ne suffit donc pas d’ouvrir un compte. Il faut aussi le gérer. L’entretien comprend par exemple le téléchargement de nouvelles images, la création de produits et prestations ou l’actualisation des informations sur les événements planifiés. De plus, dès qu’un compte est actualisé, Google y attribue automatiquement une plus grande importance. C’est donc tout bénéfice! Le conseiller ajoute que les premières étapes et la mise en œuvre de quelques conseils et astuces améliorent déjà considérablement la présence en ligne du garage. 

Pour acquérir de nouveaux clients potentiels, il est également utile pour le garagiste d’intégrer les évaluations de ses clients. P. Möltgen aborde également ce sujet lors de la formation et donne des conseils sur la manière d’obtenir ces notes. «Les consommateurs font autant confiance à une bonne évaluation qu’à une personne qu’ils connaissent bien», explique-t-il. C’est un comportement classique. Plus un hôtel a de bons commentaires, plus son taux de réservation est élevé. Et certaines études prouvent que les nouvelles sessions dans Google se répercutent effectivement sur l’augmentation du chiffre d’affaires. D’où l’importance d’apparaître sur Google avec au moins 100 avis. Pour y arriver, il est utile d’aborder activement la clientèle. Dans le cours, on apprend par exemple comment cela fonctionne par simple envoi d’e-mails avec lien. L’expérience le montre: «Un rappel envoyé par e-mail au client après une visite au garage pour lui demander une évaluation porte ses fruits.» 

Ce webinaire permet d’approfondir ses connaissances théoriques et pratiques, mais offre aussi l’opportunité d’adapter le profil de l’entreprise Google directement pendant le séminaire et de poser des questions ouvertes. Le format en ligne fonctionne aussi très bien, comme l’explique P. Möltgen. Bien qu’il apprécie les échanges personnels dans les locaux de Mobilcity à Berne. En règle générale, le cours est organisé avec huit à douze participants. Dans les sondages sur les cours antérieurs, la simplicité et la compréhension des contenus sont vantées, tout comme les compétences spécialisées de ce conseiller. La mise en application active des connaissances durant le séminaire est en outre appréciée. P. Möltgen remet également des check-lists pour mettre en œuvre les différentes applications et améliorations après le cours. Pour lui, il est important de tenir compte systématiquement de la situation de la branche automobile suisse et d’illustrer les connaissances théoriques à l’aide d’exemples provenant de Suisse. Le cours s’adresse aussi bien aux débutants qu’aux confirmés. P. Möltgen déclare: «Nous interpelons les gens là où ils sont: sur Internet.» 
 
Sur la personne: La branche automobile est sa deuxième maison

Patrick Möltgen est spécialisé dans la vente et le marketing dans la branche automobile. Gestionnaire d’automobiles de formation et titulaire d’un bachelor en gestion d’entreprise, il a passé de nombreuses années en tant que conseiller en marketing en ligne dans toute l’Allemagne, notamment pour le compte de la marque Volkswagen.

Il connaît parfaitement le quotidien d’un garagiste et ses défis. En plus de son activité de conseiller indépendant, il enseigne le marketing en commerce automobile à la Duale Hochschule Baden-Württemberg de Mannheim. Il vit avec sa famille près de Karlsruhe. C’est cette combinaison entre le marketing et la branche automobile qui rend son métier aussi passionnant selon lui. 
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

5 + 6 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Commentaires