Une formation dans un garage au plus près des réalités du marché

Prof-in

Une formation dans un garage au plus près des réalités du marché

4 août 2022 agvs-upsa.ch – A Courtepin, la Fondation PROF-in dispense un apprentissage de mécanicien(ne) de maintenance automobile CFC ou d’assistant(e) en maintenance automobile AFP à des jeunes bénéficiant d'une mesure de l'Assurance-invalidité. Cette formation se déroule dans des conditions réelles d’exploitation. Elle vise à aider les jeunes à intégrer au mieux le marché du travail. 

artikelbildprofin.jpg
Environ 25 personnes travaillent chaque jour dans l'atelier de Courtepin FR. La qualité de l'encadrement est le secret de la réussite de la fondation Prof-in. Photos : Martin Bernard

mbe. A première vue, le garage PROF-in ressemble à n’importe quel garage automobile. Équipé des installations les plus modernes, il fournit ses services à plus de 600 clients chaque année dans la région de Courtepin et du canton de Fribourg. Sa mission première est cependant de permettre à des jeunes gens, filles et garçons, présentant des difficultés d'apprentissage d'accomplir une formation professionnelle initiale dans des conditions réelles d’exploitation. «Nous leur offrons un soutien et un encadrement visant à leur permettre d’acquérir des compétences professionnelles, mais aussi relationnelles et sociales, pour intégrer ensuite le premier marché du travail», souligne Valentin Dénervaud, responsable d’atelier au garage PROF-in. 

Le garage est une émanation de la Fondation PROF-in (anciennement CFPS de Courtepin), qui a plus de 75 ans d’histoire. Elle propose aujourd’hui 12 formations «PROF-essionnelles» destinées à favoriser au mieux «l’in-tégration» de tous les apprentis. Les formations à PROF-in s'adressent à des adolescentes et adolescents venant de toute la Suisse et bénéficiant d'une mesure de l'Assurance-invalidité. L’origine des difficultés d’apprentissage est diverse. «Nos méthodes et outils de formation sont adaptés aux atteintes à la santé des apprenti(e)s, quelles qu’elles soient», explique Bertrand Descloux, Responsable de Formation & Production et membre du comité de direction PROF-in à Courtepin.

Le Centre de formation de Courtepin a une capacité d'accueil d'environ 120 apprentis (toutes formations confondues). Le parcours de formation est adapté à l'évolution de l’apprenti afin de construire un projet personnalisé. Quelque 25 personnes opèrent au sein du garage automobile au quotidien. Un formateur s’occupe de quatre apprentis, répartis sur 2 postes de travail. Ces derniers prennent forcément plus de temps pour effectuer le travail, car ils sont en phase d’apprentissage. Il faut donc compter environ un demi-jour pour effectuer un service standard d’un véhicule, contre une heure et demie en conditions «normales». «Nous prenons bien le temps d’expliquer chaque processus. La qualité de l’encadrement est un aspect très important de notre cursus de formation», glisse Valentin Dénervaud. Pour le reste, chaque apprenti est «mis sous pression» et confronté à la réalité d’un garage professionnel. Il apprend également à gérer les relations à la clientèle. 

La formation se déroule donc par étapes. Elle est également ponctuée de stages pratiques dans plusieurs garages partenaires de la région. «Le but est toujours d’être au plus proche du marché et de ses réalités opérationnelles. La phase finale de formation s’effectue chez un partenaire bien connu du marché automobile. Durant celle-ci, un de nos formateurs encadre son équipe, qui est totalement intégrée dans le personnel productif de l’atelier», appuie Valentin Dénervaud. Un bref tour dans le garage PROF-in permet de constater à quel point le concept de professionnalisation est respecté dans la pratique. Ainsi, en plus du travail sur les véhicules des clients, les apprentis ont accès à des bancs d’essai (moteur et éclairage) grandeur nature pour parfaire leur connaissance du métier. Une salle d’étude est accessible à chaque apprenti. Elle contient des pièces détachées démontables. Il s’agit d’un moyen concret d’aide à la compréhension des différents aspects techniques du métier.
 
A Courtepin, la formule d’apprentissage proposée par PROF-in semble fonctionner. Chaque année, plusieurs jeunes parviennent en effet, grâce aux expériences acquises, à intégrer une formation complémentaire (cursus CFC par exemple). Une enquête réalisée par la fondation indique que plus de 90% des apprentis PROF-in passent avec succès leur examen de fin d’apprentissage (AFP-CFC). Chaque année la majorité des jeunes issus du centre de formation intègrent le premier marché du travail. Ces indicateurs témoignent de la réussite du modèle PROF-in.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

7 + 1 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Commentaires