Travaux dangereux: «Sway» offre de la clarté

27 septembre 2019 agvs-upsa.ch – Les apprentis peuvent désormais effectuer des travaux dangereux au cours de leur formation initiale dès l’âge de 15 ans. Les entreprises formatrices doivent cependant respecter certaines règles. Grâce à la nouvelle notice d’utilisation électronique, les garagistes accèdent facilement et rapidement à l’ensemble des informations et documents importants. 

frau_baz_fotolia_l.jpg

cst. Imaginons que de jeunes apprentis portent de lourdes charges, travaillent dans des locaux de chimie et réparent des batteries de démarrage: lorsqu’une entreprise formatrice demande à des apprentis de 15 ans de réaliser des travaux dangereux, elle doit respecter certaines mesures de sécurité au travail et de protection de la santé. Ces mesures sont détaillées dans l’annexe 2 des plans de formation et concernent les métiers de la technique automobile: mécatronicien(ne) d’automobiles, mécanicien(ne) en maintenance d’automobiles, assistant(e) en maintenance d’automobiles.

Pour éviter que les garagistes ne croulent sous une montagne de documents et finissent par s’y perdre, l’application «Sway - sécurité au travail» a été créée, sous forme de notice d’utilisation électronique. 

Voici comment fonctionne «Sway - sécurité au travail»: la notice d’utilisation électronique guide le garagiste pas à pas à travers l’annexe 2. Des explications sont d’abord données sur les travaux dangereux susceptibles de se présenter dans un atelier de réparation automobile pendant la formation initiale. Les activités concernées par les travaux dangereux sont ensuite détaillées, et les risques sont décrits. Enfin, les mesures d’accompagnement relatives aux thèmes de la prévention pour la formation et l’apprentissage sont répertoriées. Il est expliqué comment les mettre en œuvre et à quelle fréquence elles doivent être contrôlées par le personnel de l’entreprise. 

Exemple d’interprétation de travaux dangereux recensés par «Sway - sécurité au travail»: lever, porter et déplacer manuellement de lourdes charges, ou travaux à genoux ou en position accroupie, ou encore travaux à hauteur d’épaule ou au-dessus. La notice d’utilisation électronique se termine par la liste des fiches techniques de la Suva (Caisse nationale suisse d’assurance en cas d’accident) et de la Commission fédérale de coordination pour la sécurité au travail (CFST).

Il y a peu de temps encore, seuls les jeunes de plus de 16 ans étaient autorisés à exécuter des travaux dangereux pendant leur formation professionnelle. Avant 16 ans, l’entreprise devait demander une dérogation. Que faut-il entendre par «travaux dangereux»? Il s’agit de travaux qui, de par leur nature ou les conditions dans lesquelles ils sont effectués, sont susceptibles de porter atteinte à la santé, à la sécurité ou au développement physique et psychique des jeunes.

La nouvelle Ordonnance sur la protection des jeunes travailleurs, entrée en vigueur le 1er aout 2014, a abaissé à 15 ans l’âge minimal pour exécuter des travaux dangereux. Les mesures d’accompagnement des plans de formation des métiers de la technique automobile (mécatronicien(ne) d’automobiles, mécanicien(ne) en maintenance d’automobiles, assistant(e) en maintenance d’automobiles) s’appliquent depuis le 1er mai 2017. En informant scrupuleusement les apprentis, les mesures visent à augmenter sensiblement la sécurité au travail. Concernant les formations initiales non techniques de la branche automobile, par exemple employé(e) de commerce CFC, spécialiste du commerce de détail CFC ou assistant(e) du commerce de détail AFP, aucune tâche dangereuse n’a été définie. Par conséquent, les ordonnances et autorisations de formation pour ces métiers n’ont pas fait l’objet de modifications.

La notice d’utilisation électronique «Sway - sécurité au travail» relative à l’annexe 2 est disponible sur www.metiersauto.ch, rubrique Formation professionnelle, métiers de la technique automobile, mécatronicien(ne) d’automobiles, mécanicien(ne) en maintenance d’automobiles, assistant(e) en maintenance d’automobiles. Elle est également disponible sous la rubrique «Pour les formateurs».

Lire l'interview sur «Sway - sécurité au travail» de Thomas Jäggi, responsable Formation initiale & formation professionnelle supérieure à l'UPSA, dans l'AUTOINSIDE numéro 10.
 
 

Restez informé et abonnez-vous à la newsletter AGVS !
S'abonner maintenant



 
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires