Plus de femmes et de personnes en formation dans la branche automobile

Des signaux positifs

Plus de femmes et de personnes en formation dans la branche automobile

18 mai 2023 agvs-upsa.ch – La formation professionnelle est en constante évolution. Elle doit sans cesse se repositionner et montrer que la branche automobile est plus attrayante que jamais et qu’elle a de l’avenir. Cette tâche n’est pas aisée en période de pénurie de main-d’œuvre qualifiée, mais l’UPSA et ses garagistes rencontrent du succès, comme le montrent les chiffres de 2022 relatifs aux entrées en apprentissage.

artiekl_1.jpgRéussir son avenir : les apprentis de la branche automobile. Les photos : Médias UPSA

jas. Chaque printemps, l’Office fédéral de la statistique fournit des chiffres sur les entrées en apprentissage dans les différentes disciplines, un signe indéniable de la capacité d’une branche à marquer des points auprès des jeunes et à leur offrir des perspectives d’avenir. Point positif: la branche automobile et l’UPSA sont en adéquation avec les besoins de la génération Z. En 2021, 2880 personnes ont commencé leur formation ou un apprentissage complémentaire dans la branche automobile, contre 2958 en 2022, soit une hausse de 3 %. L'orientation «véhicules utilitaires» a certes enregistré une légère baisse du nombre de mécatronicien(ne)s d’automobiles et de mécanicien(ne)s en maintenance d’automobiles, mais dans l’ensemble, les efforts de l’UPSA, des sections et des entreprises individuelles portent leurs fruits.

Les mutations technologiques posent des défis à de nombreuses entreprises, mais elles ouvrent aussi de nouvelles perspectives, car elles font de l’industrie automobile un secteur innovant et passionnant pour l’avenir par rapport à d’autres branches. «Au sein de la formation très exigeante de mécatronicien(ne) d’automobiles, on compte 53 contrats de plus que l’année dernière», explique Olivier Maeder, directeur de l’UPSA et responsable de la formation. «Après une forte baisse l’année dernière (81 contrats seulement), la division employé(e) de commerce CFC s’est redressée cette année avec 104 contrats. Nous sommes donc de retour à la moyenne habituelle.»

artikel_2.jpg

La branche automobile se féminise

Le nombre d’entrées en apprentissage pour les mécanicien(ne)s en maintenance d’automobiles est légèrement inférieur à celui de l’année précédente. En revanche, il est réjouissant de constater que la proportion de femmes augmente dans l’ensemble. Elles sont de plus en plus nombreuses à opter pour un apprentissage dans la branche automobile. «Dans le cas des mécatroniciennes d’automobiles CFC ‹véhicules légers›, nous sommes passés de 40 à 50 personnes en formation, et même de 42 à 53 dans le cas des mécaniciennes en maintenance d’automobiles CFC ‹véhicules légers›», se réjouit Olivier Maeder. «Avec 17 contrats d’apprentissage pour devenir assistante en maintenance d’automobiles, la proportion de femmes dans ce secteur a presque doublé.» Au total, 135 femmes (contre 116 l’année dernière) auraient opté pour une formation de base technique dans la branche automobile. Ainsi, cette dernière a non seulement de l’avenir, mais elle se féminise de plus en plus, deux signaux très positifs.

La réorientation de la formation au commerce de détail, qui, depuis 2022, a été systématiquement orientée vers la vente et le conseil pour l’ensemble des 22 branches en Suisse, a également été accueillie favorablement. «Avec 256 contrats d’apprentissage, on reste à peu près dans la moyenne habituelle. C’est très réjouissant si l’on tient compte du fait que le repositionnement de la formation de gestionnaire du commerce de détail ‹Après-vente automobile› a empêché de nombreuses entreprises de continuer à former dans ce domaine», explique Olivier Maeder. Par ailleurs, la nouvelle division «Vente automobile», pour laquelle l’UPSA a dû lutter pendant plus de dix ans face aux cantons et à la Confédération, a enregistré un bon départ avec 31 contrats d’apprentissage.

artiekl_3.jpg
Situation des places d’apprentissage en 2022

Mécatronicien(ne) d’automobiles CFC «véhicules légers»
733 personnes en formation, dont 50 femmes
Moyenne de 2018 à 2021: 718 personnes en formation

Mécatronicien(ne) d’automobiles CFC «véhicules utilitaires»
166 personnes en formation, dont 7 femmes
Moyenne de 2018 à 2021: 168 personnes en formation

Assistant(e) en maintenance d’automobiles AFP
375 personnes en formation, dont 17 femmes
Moyenne de 2018 à 2021: 372 personnes en formation

Mécanicien(ne) en maintenance d’automobiles CFC «véhicules légers»
1170 personnes en formation, dont 53 femmes
Moyenne de 2018 à 2021: 1185 personnes en formation

Mécanicien(ne) en maintenance d’automobiles CFC «véhicules utilitaires»
154 personnes en formation, dont 8 femmes
Moyenne de 2018 à 2021: 172 personnes en formation

Employé(e) de commerce CFC dans la branche automobile, profil E/B
104 personnes en formation, dont 57 femmes
Moyenne de 2018 à 2021: 99 personnes en formation
Ensemble du secteur du commerce de détail

256 personnes en formation, dont 48 femmes
Moyenne de 2018 à 2021: 249 personnes en formation
 
Les personnes en formation se répartissent comme suit:

Assistant(e) du commerce de détail AFP «Logistique des pièces détachées»
10 personnes en formation, dont 0 femme

Gestionnaire du commerce de détail CFC Conseil «Logistique des pièces détachées»
5 personnes en formation, dont 0 femme

Gestionnaire du commerce de détail CFC «Gestion des marchandises», «Logistique des pièces détachées»
13 personnes en formation, dont 3 femmes

Assistant(e) du commerce de détail AFP « Après-vente automobile» (à partir de 2022)
17 personnes en formation, dont 3 femmes

Gestionnaire du commerce de détail CFC «Après-vente automobile» (à partir de 2022)
180 personnes en formation, dont 34 femmes

Gestionnaire du commerce de détail CFC «Gestion des marchandises», «Logistique des pièces détachées»
31 personnes en formation, dont 8 femmes
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

17 + 3 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Commentaires


Michel J. Tinguely 23. Mai 2023 - 22:09
Très bonnes informations sur ces bonnes nouvelles! Merci!