Les métiers de l’automobile sont bien préparés

La fin des moteurs à combustion

Les métiers de l’automobile sont bien préparés

9 juin 2022 agvs-upsa.ch – Le Parlement européen veut interdire la vente de voitures neuves à essence et diesel à partir de 2035. Il n’est pas encore clair si la Suisse compte également se rallier à cette décision. Une chose est sûre: dans le domaine de la formation initiale et continue, les compétences nécessaires à l’électromobilité sont déjà enseignées. 

20220609_eu_artikelbild.jpg
En tant qu'association sectorielle et professionnelle, l'UPSA s'assure que les professionnels qualifiés disposent également du savoir-faire nécessaire en ce qui concerne les propulsions alternatives. Photo : Médias de l'UPSA

mig. Le sujet fait actuellement l’objet de vives discussions: dès 2035, les voitures nouvellement immatriculées dans l’UE devront être neutres en CO2. Seront encore autorisés les véhicules électriques ou à pile à combustible. Les voitures de tourisme et les véhicules utilitaires d’un poids inférieur ou égal à 3,5 tonnes équipés d’un moteur à combustion seront quant à eux interdits. Autrement dit, les carburants synthétiques ne seront plus autorisés. Quelles sont les répercussions pour la formation? «Nous devons continuer sur la voie que nous avons empruntée», déclare Olivier Maeder, responsable de la formation à l’UPSA.
 
Interrogé par «Blick TV», il a souligné le fait que les métiers de l’automobile ont de l’avenir, grâce à une formation adaptée au marché. Par exemple, depuis l’entrée en vigueur de l’ordonnance de formation en 2018, les apprenti(e)s mécatronicien(ne)s d’automobiles acquièrent les compétences requises. Ils apprennent à réparer, entretenir et diagnostiquer les concepts de propulsion électriques, hybrides et alternatifs. Ils acquièrent en outre des compétences dans le domaine des systèmes d’assistance à la conduite. À partir de cette année, les cours «Haute tension 1» et «Haute tension 2» font également partie de la formation de base des mécanicien(ne)s en maintenance d’automobiles. « Les jeunes professionnels doivent être sensibilisés le plus tôt possible à l’utilisation sûre de la haute tension», explique Olivier Maeder.
 
Les cours existants s’adaptent constamment à l’évolution de la technologie. Pour le conseil à la clientèle, les nouvelles formations de base de gestionnaire du commerce de détail CFC «Vente automobile» et «Après-vente automobile» qui débuteront cet été seront enseignées en conséquence.
 
Et ce n’est que récemment, lors de la séance de la commission de la formation professionnelle en mai, que les conditions des diplômes techniques pour l’autorisation de formation des mécatronicien(ne)s d’automobiles ont été modifiées de manière décisive. Outre les diplômes Z1, Z2 et Z3, le Z4 AA (systèmes de propulsion alternatifs) est aussi considéré comme un diplôme technique de l’UPSA. Chaque examen réussi d’un domaine de compétences Z sera donc désormais reconnu. Avec cette nouveauté, l’UPSA renforce les contenus de formation des diagnosticien(ne)s automobiles et des coordinateurs/-trices d’ateliers automobiles et tient ainsi compte de l’actualité des contenus de formation et des exigences des entreprises.
 
La conclusion des journalistes de «Blick TV» sur la base des déclarations d’Olivier Maeder parle d’elle-même: «Le secteur est préparé à l’augmentation de la part de marché des véhicules électriques et le secteur de la formation a une longueur d’avance sur l’évolution technologique.»
 
Légende: En tant qu’association sectorielle et professionnelle, l’UPSA veille à ce que les professionnels qualifiés disposent du savoir-faire nécessaire, y compris en ce qui concerne les propulsions alternatives.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

3 + 1 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Commentaires